Sélectionner une page

Les plaques d’égouts ponctuent nos rues, mais leur banalité les rend presque invisibles. Nous marchons dessus, parfois nous les évitons mais sans jamais y faire vraiment attention. La vision que nous en avons les uniformisent.

Pourtant elles sont différentes. Nous élaborons une performance voyageuse et dérisoire qui dure depuis 7 ans. Collecter des brins de pelouses dans les différents stades de l’agglomération bordelaise, tracer des routes praticables à vélos ent re ces points de verdures artificiels. Collection inutile, projet sans but, liberté de pensée, effort physique : tout se mélange tranquillement. Comme deux Indiens en errance à l’intérieur d’une réserve qui ne leur à jamais correspondu nous tentons de redessiner à pas de loups des sentiers de cueillettes.

Regards de chaussées

2014 – 2017

Indien #1

Photocopie et herbes folles, 21 x 29,7 cm – 2017

Indien #2

Photocopie et herbes folles, 21 x 29,7 cm – 2017

Indien #3

Photocopie et herbes folles, 21 x 29,7 cm – 2017

Indien #3

Photocopie et herbes folles, 21 x 29,7 cm – 2017

Plus d'infos

Cette série d’autoportraits est vouée à l’inachèvement, c’est la trace d’un geste « artistique » reproductible ou d’une idée en cours. Ces trois autoportraits photographiques imprimés puis photocopiés sont rehaussés avec des herbes folles et renvoient à un moment poétique : une  bribe de la réflexion artistique développée en collaboration avec l’artiste Johann Bernard.

Nous élaborons une performance voyageuse et dérisoire qui dure depuis 7 ans. Collecter des brins de pelouses dans les différents stades de l’agglomération bordelaise, tracer des routes praticables à vélos entre ces points de verdures artificiels. Collection inutile, projet sans but, liberté de pensée, effort physique : tout se mélange tranquillement. Comme deux Indiens en errance à l’intérieur d’une réserve qui ne leur à jamais correspondu nous tentons de redessiner à pas de loups des sentiers de cueillettes.

Pistes à Suivre